La naissance des agneaux en saison d'hiver.

Après cinq mois de gestation, dans les alpages de l'Aup, vient le temps de l'agnelage. En décembre, nous assistions, à la bergerie, à la tonte des bêtes. Nous y revoilà pour assister à une journée de travail hivernal, et surtout à la naissance d'un agneau.

***

La toison des brebis à un peu repoussée, mais on voit encore sur leur laine la trace de la tondeuse. René, Colette et Jean sont là, à observer si une ou autre femelle est prête à mettre bas. Il y a des signes avant coureurs.

.

Déjà des agneaux sont nés cet automne et ces derniers jours aussi. Et reste 2/5ème des naissances à venir.

.

Il y a des petits partout. Les mères sont comblées.

.

Les agneaux sont trop marrants. Ca gigote, ça trottine, sa saute et ça bèle à tout va.

.

La bergeri, c'est aussi le temps des "alpages" en ballots. Le foin est tractorisé jusqu'à la crèche centrale.

.

Puis il est distribué par portions, de ci de là.

.

Jean apporte et étale la nourriture dans les multiples crèches appropriées.

.

A l'approche de la mise à bas, la brebis s'écarte du troupeau et devient agitée. Les contractions poussent l'agneau vers l'extérieur, et on voit apparaître les pates antérieures, et même le museau. La bête à parfois besoin d'aide si le petit se présente mal, ou si elle force trôp.

.

Puis c'est l'expulsion définitive de l'agneau. Il faut bien vérifier s'il respire normalement, et le cas échéant désencombrer les narines des muqueuses résiduelles.

.

René donne le nouveau né à sa mère, et elle se met à le lécher. Rapidement, le petit cherche à tenir sur ses pates.

.

Hé oui, c'est l'heure du "bibi", et René et Colette ne cessent de travailler. Même votre serviteur photographe s'y colle!

.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×