Un topo sur le Valgo, de bas en haut.

.

Le Valgaudemar est une vallée alpine appelée "le petit Himalaya" pour son relief très encaissé, et ses hivers rudes et longs. Mais aux belles saisons, moi, je l'appelle "le petit paradis".

.
 
  

Longue de 30km, la vallée s'élève de 800m à presque 3700m, et se termine en cul-de-sac. Elle préserve une nature riche et intacte, qui nous témoigne d'une vie réelle, hors du temps.

.
  

Des pâturages verdoyants, en contrefort de montagnes massives. De petits villages typiques. Des sommets très élévés qui émergent d'étendues de forêts interminables. et la Séverraisse, torrent agité, dévale tout le paysage, depuis les glaciers jusqu'à sa rencontre avec le Drac.

.
  

A l'embouchure, évasée et verdoyante, le relief doux est propice aux balades tranquilles. Dans les sous-bois silencieux, on salut l'écureuil et le lièvre, le chevreuil et le sanglier. les champs ensoleillés nous diffusent les plus beaux des parfums fleuris. Et les hameaux de pierres ont la ride sage.

.
  

Puis, les montagnes s'imposent rapidement, rétrécissent le champ de vision, et nous invitent à de multiples découvertes de pure nature. A l'adret, des versants arides, à l'ubac, une végétation riche. Ici, le soleil et l'eau se font face.

.
  

Le font de la vallée est un autre monde. ici, l'homme ne vit plus. Plus rien n'est plat. La végétation est tassée par l'altitude. Il n'y a plus que des masses montagneuses, abruptes et gigantesques, des lacs secrets, des glaciers éternels et des chamois courageux. Et l'aigle surveille la marmotte; C'est l'endroit unique où l'homme se retrouve en osmose avec ce qu'il y a de plus basic en lui.

.
  

A chaque saison, le Valgaudemar présente un aspect unique.

D'abord, l'hiver, revêtu de son épais manteau blanc, il nous régale de paysages aux scintillements magiques et au silence impressionnant.
Puis vient le printemps tant attendu, la flore et la faune reprennent vie, les oiseaux du matin nous réveillent, et l'aurore tardif nous fait profiter longtemps de l'extérieur.
l'été c'est l'apothéose. La vie bat son plein, les insectes font leur concert, et le soleil nous réchauffe tellement.
L'automne, avant de nous enfermer pour longtemps à la maison, nous offre son spectacle de feu. les forêts deviennent d'éphémères aquarelles, puis s'endorment jusqu'au prochain cycle.
.
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site